UN MONTFORT
 

   Le deuxième tricentenaire 1716-2016 évoque la mort du Père de Montfort le 28 avril 1716. Montfort est mort, mais il est plus que jamais VIVANT. Nous avons ici : 

un Montfort revêtu des couleurs de l’arc-en-ciel, signe de son alliance, de sa communion avec Dieu et avec le monde d’aujourd’hui ;
un Montfort missionnaire qui va de l’avant ;
un Montfort jeune, joyeux et dynamique :
un Montfort qui a les yeux fixés sur la Croix, symbole de la rédemption, de l’amour total de Jésus pour l’humanité ;
un Montfort ayant dans la main droite, la statuette de Notre-Dame de la Route, symbole de son « Totus Tuus » qui l’a conduit à Jésus, par  les mains de Marie ; cette voie a aidé une multitude de personnes à aller ainsi à Dieu, à commencer par Saint Jean-Paul II ;
un  Montfort pétri par la Parole de Dieu, symbolisée par le livre des Évangiles, qu’il portait toujours dans son sac ;
u
n Montfort qui nous entraîne tous sur le chemin qui conduit sûrement à Dieu.
(F. Bernard Guesdon)


fin article - 2411 affichages depuis le 31 May 2015