TOUJOURS VERT

samedi 11 juillet 2015

Les comparaisons avec les fruits de la terre, les beaux arbres, les plantations abondent surtout dans le 1er Testament. Des prophètes comme Osée ont émaillé leur discours de belles comparaisons : "Je suis comme le cyprès TOUJOURS VERT, c’est moi qui te donne ton fruit", qui nous obligent à des retours en arrière.

En cette fête de saint Benoît, patron du monachisme, source d'inspiration pour de nombreuses Constitutions de communautés religieuses, l'Église nous faire lire le prophète Osée. Il nous demande de changer nos habitudes : "Enlève toutes les fautes, et accepte ce qui est bon. Au lieu de taureaux, nous t’offrons en sacrifice les paroles de nos lèvres…", nous choisirons le Seigneur. "Voici la réponse du Seigneur : Je les guérirai de leur infidélité, je les aimerai d’un amour gratuit". Alors le juste, l'aimé de Dieu deviendra comme le lys, comme la rosée, comme un terre fertile, comme le cyprès TOUJOURS VERT, à l'image de Dieu. "C’est moi qui te réponds et qui te regarde".

C'est fort-e de cette certitude que je me place devant mon Dieu, que je lui confie ma vie, que je lui demande son amour, sa tendresse, sa miséricorde, sa bonté, la chance de marcher avec lui sur ses chemins.

(Lire le texte en Os 14, 2-10 ou aller à http://www.aelf.org/office-messe, 11 juillet 2015)

On peut aussi jeter un coup d'œil à la Règle de saint Benoît : http://abbaye.valognes.pagesperso-orange.fr/benoit/regle/regle01.pdf



fin article - 1536 affichages depuis le 11 Jul 2015