CET HOMME, C'EST TOI !

samedi 30 janvier 2016

David a péché ; le prophète Nathan vient lui raconter une histoire de voleur de brebis pour lui faire prendre conscience de sa faute, devant Dieu, devant la société. Alors que David promet tous les malheurs à ce voleur, inflige tous les peines à cette personne, Nathan lui dit : "CET HOMME, C’EST TOI !"

La faute de David est présentée comme le vol d'une brebis à un pauvre fermier par un riche propriétaire de vastes troupeaux afin de préparer un repas pour un visiteur, un ami. Nathan ne peut que promettre des malheurs à David : "De ta propre maison, je ferai surgir contre toi le malheur. Je t’enlèverai tes femmes sous tes yeux et je les donnerai à l’un de tes proches, qui les prendra sous les yeux du soleil." Pire encore, ce sera l'enfant né de ce péché qui souffrira : "Le Seigneur frappa l’enfant que la femme d’Ourias avait donné à David, et il tomba gravement malade." Qui est atteint par mon péché ? Jusqu'où se rendent les conséquences de mes fautes, de mes erreurs ?

Je prie pour "CET HOMME, C’EST TOI !", CETTE FEMME C'EST TOI ! Je n'ai pas besoin de belles histoires pour me faire comprendre ma faute, mes péchés. Ma prière, la lecture de la Parole de Dieu, éclairent ma vie et me font voir tous les gestes de miséricorde de Dieu, à chaque jour, à chaque heure. Comme David, je peux dire : "Crée en moi un cœur pur, ô mon Dieu, renouvelle et raffermis au fond de moi mon esprit. Ne me chasse pas loin de ta face, ne me reprends pas ton esprit saint." (ps 50)

(Lire le texte en 2 S 12, 1-7.10-17 ou aller à http://aelf.org/office-messe, 30 janvier 2016)



fin article - 1765 affichages depuis le 30 Jan 2016