MANGE, FILS D'HOMME

mardi 9 août 2016

Un peu étrange cette narration d'une autre vision d'Ézékiel. Se voir dire par 3 ou 4 fois FILS D'HOMME rappelle bien la nature de ce que nous sommes ; il ne s'agit donc pas de rencontres supra terrestres, d'être venant de je ne sais où. De plus on lui commande de MANGER !

J'imagine la surprise d'Ézékiel de voir cette main qui lui donne à manger un livre en forme de rouleau… et la voix qui lui dit : "Ouvre la bouche, et mange ce que je te donne." Cette nourriture aurait un goût étrange, un livre : "…. écrit au-dedans et au-dehors rempli de lamentations, plaintes et clameurs." On imagine que la saveur sera amère. Juste le contraire se produit : "Je le mangeai, et dans ma bouche il fut doux comme du miel." Toutefois le récit se termine par une mission : "Va vers la maison d’Israël, et dis-lui mes paroles."

Une activité que nous accomplissons chaque fois que nous participons à l'eucharistie… Ma prière sera de me conscientiser davantage de ce que je fais. Le corps du Christ vient me transformer et je pourrais entendre aussi cette même mission… dis-lui mes paroles

(Lire le texte en Éz 2,8 – 3,4 ou aller à http://aelf.org/office-messe, 9 août 2016)



fin article - 1671 affichages depuis le 9 Aug 2016