CAR IL PASSE CE MONDE

mercredi 7 septembre 2016

Paul aborde un sujet qui, aujourd'hui, fera sourire plus d'un, plus d'une… le célibat et le mariage. En fait, ce dont il veut parler c'est ce qui habitait l'esprit de cette jeune chrétienté, le retour imminent du Christ. Alors, il donne des conseils.

"Tu es marié ? ne cherche pas à te séparer de ta femme. Tu n’as pas de femme ? ne cherche pas à te marier (…)  Je pense que le célibat est une chose bonne, étant données les nécessités présentes. (…) Si cependant tu te maries, ce n’est pas un péché." On peut sentir dans ces lignes le besoin d'être tout en attente du Seigneur, d'être en seule orientation vers lui, le Juge qui doit venir. Paul poursuit sur cette lancée en demandant de ne rien posséder, ni femme, ni chagrins, ni plaisirs, ni biens (achats), ni aisance de vie "CAR IL PASSE, CE MONDE tel que nous le voyons". Une vie à la dure, une vie érémitique, une vie casanière… est-ce cela notre religion ? Évidemment non ! Mais ce que nous vivons c'est cette attente de Jésus, cette vie avec Jésus, ce coeur à coeur avec lui… notre seul bien.

Je prie en ce jour pour apprendre à mettre de l'ordre dans ma vie. Ce n'est pas que je sois désordonné-e, mais il faut parfois refaire le cap, aligner ses repaires… reprogrammer son GPS...

(Lire le texte en 1 Co 7, 25-31 ou aller à http://aelf.org/office-messe, 7 septembre 2016)





fin article - 1342 affichages depuis le 7 Sep 2016