LA BANDE DES VAUTRÉS

dimanche 25 septembre 2016

On donnerait aisément le titre de 'dimanche de la justice' à cette journée. Amos n'y va pas de main morte et la parabole de Lazare permet de mieux comprendre ce qui nous arrivera si nous ne faisons pas miséricorde.

Amos sabre dans la vie des "VAUTRÉS", comme il dit. "Malheur à ceux qui vivent bien tranquilles dans Sion, et à ceux qui se croient en sécurité sur la montagne de Samarie." Puis il les décrit avec des mots forts : vautrés ; ils mangent les meilleures bêtes ; ils improvisent et inventent des musiques ; ils boivent à mêmes les amphores, ils utilisent des parfums ; ils oublient le sort des autres. Le malheur les guette, ils seront les premiers déportés et alors : "LA BANDE DES VAUTRÉS N’EXISTERA PLUS."

Dans l'évangile, le riche (il est sans nom) agit de la même façon face à Lazare, le pauvre, plein d'ulcères. Les deux mourront et Lazare sera en compagnie d'Abraham. Le riche verra, de loin, Abraham et sollicitera un peu d'eau pour calmer ses tourments ; il ira même demander d'envoyer des estafettes pour rappeler à sa famille de mieux agir… Pour Dieu, seule compte la miséricorde que j'aurai faite personnellement.

Je prie pour que mon cœur s'ouvre vers l'autre, qu'il soit attentif à la misère, à la souffrance, au désarroi, au chagrin… surtout en cette année du Jubilé de la MISÉRICORDE.

(Lire les textes en Am 6, 1.4-7 ; évangile en Lc 16, 19-31 ou aller à http://www.aelf.org/office-messe, 25 septembre 2016, 26e dimanche du T.O. année C)





fin article - 1110 affichages depuis le 25 Sep 2016