UN PEUPLE PAUVRE ET PETIT

dimanche 29 janvier 2017

On souffre tous et toutes, un jour ou l'autre, de mégalomanie… on veut être le-la plus fort-e, le-la plus grand-e. Chez certaines personnes, cela dépasse les bornes de l'entendement et on a ce qu'on a vu et ce qu'on voit et ce qu'on verra. Cela engendre des guerres de toutes sortes.

Pourtant Sophonie, ce matin, nous conduit dans la voie de l'humilité de la simplicité… celle de Dieu lui-même : "Cherchez le Seigneur, (…) Cherchez la justice, cherchez l’humilité." Alors je m'y mets résolument ? "Je laisserai chez toi UN PEUPLE PAUVRE ET PETIT ; il prendra pour abri le nom du Seigneur". Ce n'est jamais sur nous-même seul-e qu'il faut compter, c'est assisté-e par lui, le Dieu qui nous sauve : "ils pourront paître et se reposer, nul ne viendra les effrayer." En relisant le début du Discours sur la montagne, en écoutant Jésus nous dire que nous sommes BIENHEUREUX, je vois bien que tout est en douceur, en simplicité, en accord, en synergie dirait-on de nos jours !

Je relis ce passage de Sophonie que je complète avec ce que Paul dit aux Corinthiens et je dis lentement les béatitudes de Jésus… Ma vie deviendra plus calme, plus petite, plus pauvre.

(Lire les textes en So 2,3; 3-12-13 ; 1 Co 1, 26-31; Mt 5, 1-12 pour l'évangile ou aller à http://www.aelf.org/, 29 janvier 2017



fin article - 1402 affichages depuis le 29 Jan 2017