COMPARAISONS

lundi 15 janvier 2018

Les valeurs varient souvent selon les époques. On entend souvent dire aujourd'hui : " De quoi je me mêle ? ", comme si on vivait en isolement social. Auparavant, le sens de l'entraide semblait plus préoccupant… bien que nous voyions encore des aides spontanées lors de catastrophes ou de situations traumatisantes, familiales, sociales, nationales, internationales.

Des personnes veulent comparer des groupes : "comme les disciples de Jean le Baptiste et les pharisiens jeûnaient, on vint demander à Jésus "Pourquoi, alors que les disciples de Jean et les disciples des Pharisiens jeûnent, tes disciples ne jeûnent-ils pas ?On voit bien son action, sa prédication, comment il prend soin des malades, des pauvres, des affligé-e-s… on voudrait que Jésus fasse comme les autres ! Mais Jésus est l'Époux, le Choisi, le Messie. Quand il est là, on ne jeûne pas : "Les invités de la noce pourraient-ils jeûner, pendant que l’Époux est avec eux ?" Et l'auteur, Marc, poursuit en présentant des conseils de sagesse : le vieux vêtement réparé avec une pièce d'étoffe neuve ; le vin nouveau dans de vieilles outres.

Souvent je me compare à tel-le ou tel-le car je les sais comme moi, occupé-e-s à vivre de leur mieux, sans faire trop de vague… mais !!! cette comparaison me laisse voir aussi mes oublis, mes défaillances et, je n'aime pas ça ! Parfois je veux coller du matériel neuf sur du vieux… ça ne colle pas ! et les idées neuves (vin nouveau) cadrent mal avec mes vieilles habitudes… Je demande d'être moi et de me laisser transformer par Jésus et son Esprit.

(Lire le texte en Mc 2, 18-22 ou aller à http://www.aelf.org, 15 janvier 2018)



fin article - 818 affichages depuis le 15 Jan 2018