FEMME, GRANDE EST TA FOI

mercredi 8 août 2018

Jésus rencontre souvent des femmes dans l'évangile. Plusieurs d'entre elles viennent le voir pour des questions de santé de l'unE des leurs. D'autres seront là pour se faire pardonner, certaines iront même avec lui jusqu'à la croix du Calvaire.

Aujourd'hui, une maman païenne parle à Jésus pour sa fille. Elle reconnaît en Jésus un guérisseur issu d'une race noble : "Prends pitié de moi, Seigneur, fils de David !" Elle lui donne des titres de Seigneur et de Fils de David… des termes bien connus dans la religion juive mais elle est une Cananéenne ! Elle demande que Jésus libère sa fille de la puissance du démon. Elle crie, elle insiste, elle reprend sa demande, elle s'impose. Jésus répond : "Je n’ai été envoyé qu’aux brebis perdues de la maison d’Israël."  Il va même l'écarter en lui expliquant que le banquet du Royaume n'est pas pour les 'chiens' de païens. Elle aura alors cette réplique qui gagnera le cœur de Jésus : "Oui, Seigneur ; mais justement, les petits chiens mangent les miettes qui tombent de la table de leurs maîtres."  Jésus louera la grande foi de cette femme et il guérira la fille.

Notre foi oublie souvent de se faire insistante, 'achalante', pour Jésus, pour son Père, pour l'Esprit. Ce qui compte c'est de demander, sans relâche, continuellement, comme on le fait dans le Notre Père… donne nous AUJOURD'HUI notre pain de ce jour.

(Lire le texte en Mt 15, 21-28 ou aller à https://www.aelf.org, 8 août 2018)




fin article - 872 affichages depuis le 8 Aug 2018