√ČTRANGE ou SINGULIER

dimanche 15 décembre 2019

ChacunE a sa personnalité et l'exprime selon des modes différents. Parfois c'est l'habillement, parfois c'est la manière de parler, parfois ce sont les loisirs, parfois la manière de penser, de vivre. Jésus voit son cousin se comporter, aux dires des gens, de manière bien étrange. Doit-on qualifier cela D'ÉTRANGE ou de SINGULIER ?

"Qu’êtes-vous allés regarder au désert ?" Jésus ne parle pas d'une personne mais d'un événement… La vie de Jean le Baptiste, sa manière de prêcher la conversion, ses harangues aux uns et aux autres, tout cela est bien questionnant ! Jésus donnera la réponse à sa question : "Alors, qu’êtes-vous allés voir ? un prophète ? Oui, je vous le dis, et bien plus qu’un prophète. C’est de lui qu’il est écrit : Voici que j’envoie mon messager en avant de toi, pour préparer le chemin devant toi." Qu'il soit ÉTRANGE ou SINGULIER, Jean est d'abord l'annonciateur du Messie, le mandaté pour une mission d'ouverture des voies à une nouvelle Évangélisation, celle de l'amour, de la miséricorde. Oui, les disciples de Jean peuvent bien s'inquiéter en regardant les actions de Jésus : "Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre ?" Le Messie est là, ses actes le prouvent.

ÉTRANGES ou SINGULIERS, Jésus et Jean le Baptiste veulent nous indiquer la route vers le Père. Les deux demandent une conversion de chaque instant afin de voir la vraie étoile qui guide vers la crèche, vers la simplicité, vers la pauvreté, le partage.

(Lire le texte en Mt 11,2-11 ou aller à https://www.aelf.org, 3e dimanche de l'Avent (A), 15 décembre 2019)





fin article - 387 affichages depuis le 15 Dec 2019