3 IMAGES : NOCE, VÊTEMENT, VIN

lundi 20 janvier 2020

On aimerait créer un lien entre ces trois courtes comparaisons que Jésus emploiera pour confondre ses opposants. Évidemment qu'on connaît ce Jésus de Nazareth ; on veut le voir, il guérit ; on le cherche, il est à prier dans la montagne ; il parcourt le pays, il est à sa mission de Sauveur, de Messie.

On ose lui demander : "Pourquoi, alors que les disciples de Jean et les disciples des Pharisiens jeûnent, tes disciples ne jeûnent-ils pas ?" C'est là que nous arrivent les 3 comparaisons, en guise de réponse. Lors d'une noce, alors que l'époux est là, va-t-on jeûner, se priver ? Ça ne se fait pas. Et puis quand on veut rapiécer un vêtement, met-on quelque chose de neuf sur du vieux ? Ça paraîtra trop qu'on a raccommoder ! Et le vin neuf qui fermente encore on ne le met pas dans des contenants usagés… la fermentation fera sauter les bouchons !

En fait Jésus nous ramène au terrain de la sagesse. Il est là, l'époux, Jésus, avec nous, il faut se réjouir, fêter, le dire, le faire voir. Et son message nouveau ne peut pas rapiécer notre cœur déchiré, il faut un cœur nouveau, accueillant. Et la force de ce message nouveau ne peut rester enfermé dans notre esprit limité, emprisonné dans ses cadres, il fera éclater le bouchon… il faut oser, se laisser surprendre par des audaces nouvelles, des propos évangéliques oubliés, des gestes insoupçonnés…

(Lire le texte en Mc 2, 18-22 ou aller à https://www.aelf.org, 20 janvier 2020)





fin article - 128 affichages depuis le 20 Jan 2020