ENFANTS DE DIEU = ENFANTS DE LA RÉSURRECTION

samedi 21 novembre 2020

Une bien belle parabole que celle de la femme qui a eu 7 maris (les six frères de son époux) selon la loi du lévirat, dans ce temps-là. Belle parce que la femme, cette veuve a pu ainsi vivre, survivre ; belle parce que Jésus nous fait accomplir un voyage dans la vie éternelle, celle qui ne finit jamais ; belle car Jésus nous parle de la résurrection… annonce de sa résurrection.

Justement, il annonce : "ils sont semblables aux anges, ils sont enfants de Dieu et enfants de la résurrection." Si dans le texte cela s'applique à ceux et celles qui ont choisi une voie différente du mariage, on peut l'appliquer aussi à ceux et celles qui ont tout abandonné pour laisser toute la place à Jésus, et c'est cela la vie chrétienne. D'ailleurs, cette vie éternelle promise est celle que nous partagerons avec la Trinité, Père et Fils dans l'Esprit. Notre espérance elle est dans cette attente, notre foi elle se bâtit sur cette vie sans fin : "le Seigneur le Dieu d’Abraham, Dieu d’Isaac, Dieu de Jacob.  Il n’est pas le Dieu des morts, mais des vivants." Et notre charité c'est de vivre, aujourd'hui, demain, après-demain, comme cette femme et ses 7 maris qui viennent l'aider à poursuivre son existence. Et nous savoir ENFANTS DE DIEU, ENFANTS DE LA RÉSURRECTION, voilà ce qui me fera passer ce jour dans le remerciement.

(Lire le texte en Lc 20, 27-40 ou aller à https://aelf.org, 21 novembre 2020)





fin article - 55 affichages depuis le 21 Nov 2020